Années 90

Après 1990, il a créé les oeuvres "Gong", qui ont un grand carré légèrement incliné au milieu et sont conçues dans des couleurs différentes, parfois très puissantes. En 1993, une barre horizontale a été introduite comme nouvel élément, comme celles en jaune qui respirent la vitalité. Les barres se développent ensuite en champs obliques de couleur qui remplissent la majeure partie de l'espace de l'image. C'est certainement un conflit avec la couleur de l'Inde, sur la côte ouest de laquelle, près de Goa, ces peintures ont été réalisées pour la plupart pendant l'hiver entre 1986 et 1994; et en eux la couleur intérieure est modulée d'autant plus vigoureusement dans le fort contraste clair-obscur. Ces peintures portent le nom de lieu indiens, d'autant qu'un titre descriptif est exclue. Cette désignation peut également être le nom de la couleur, car cela resté la désignation la plus utile des images de Lothar Quinte afin de souligner le caractère non figuratif. À la fin des années 1990, des concepts complètement nouveaux ont émergé. L'œuvre "Bicolor" montre un champ rouge peint avec précision, positionné verticalement sur un fond transparent rouge rouille, qui s'assombrit vers le haut et peut ainsi suggérer un paysage illusoire. Les peintures monochromes opposées, initialement appelées «Vis à Vis», puis images miroir «Spiegelbild», initialement développées à partir de deux dégradés à fort contraste, puis également monochromes et qui ont été soulevées de leur précédente composition oblique.  

 

 

 

 

 

 

unnamed.jpg
IMG-7844_edited.jpg
1992 avec la famille à Goa
1995 - Portrait pour la BNN

COLLECTION D'OEUVRES

Années 90