Sérigraphies

Au début des années 50, Lothar Quinte a fondé un atelier de sérigraphie à Reutlingen. Il a imprimé des couvertures de livres et des affiches pour d'autres afin qu'il puisse gagner sa vie. Ses propres œuvres ont été créées sous forme de feuilles simples ou en très petites éditions. Malheureusement, il n'y a plus de tirages ou de photos. Avec le début des "Gestik" et "Schleierbilder" de 1958 à 1962, Quinte n'imprimait plus de sérigraphies, mais réalisait une série de gravures et quelques lithographies, notamment à la l'école d'art de Krefeld, où il était professeur honoraire. En 1963, la grande ère de la sérigraphie a commencé, qui a duré jusqu'en 1978. Au début, il imprimait lui-même, plus tard, il était toujours là quand de nouvelles impressions étaient faites et mélangeait lui-même ses couleurs.

Des sérigraphies ont été créées avec jusqu'à 19 couleurs dans diverses variations de couleurs. Après avoir terminé sa phase concrète de peinture en 1975, il a développé une toute nouvelle technique pour reproduire ses peinture en sérigraphie. Il a utilisé l'impression d'iris, dans laquelle différentes couleurs sont imprimées en même temps. Mélangés avec de la pâte de transparence, des émaux sont créés qui sont imprimés plusieurs fois les uns sur les autres. Vous n'obtenez pas une édition avec des feuilles absolument identiques, mais chaque impression est différente, vous obtenez une série de feuilles simples, qui peuvent avoir des couleurs complètement différentes en raison du lavage fréquent de l'écran. De 1963 à 1968, environ 235 éditions ont été réalisées, principalement des séries, moins de feuilles simples, imprimées sur carton et parfois sur toile.

000unnamed_edited.jpg

COLLECTION D'OEUVRES

1963 à 1978